Nom des exploitants

Marion Duband

Nom de l’exploitation

Maison Artonic


Type de production

Softs & Tonics

Ville

Cognac - Charente (16)


Département

Charente (16)

Date de notre dernière visite

05/08/2020


Score pilier agro-écologique

Score pilier socio-territorial

Historique

Larry Skoller est un artiste et producteur américain qui vit à Cognac depuis plus de 15 ans. Il y a découvert l’une des spécialités locales, le Cognac-tonic et il s’est dit qu’il était bien dommage de mêler des spiritueux de si grande qualité avec… des Tonic industriels. Jean Pasquet, lui, est un jeune viticulteur qui a repris le domaine familial en bio près de Châteauneuf -sur-Charente. Ils ont lancé ensemble en septembre 2019 leur gamme de Tonic premium bio avec l’aide de leur associée Marion Duband s’occupant de l’export, du marketing et de la stratégie commerciale. Concernant les origines du Tonic, il vient des British qui mélangeaient la quinine (base d’amertume du tonic) avec de l’eau et du Gin, créant ainsi le « Gin Tonic », afin de traiter le paludisme dans les colonies au 18ème siècle. La quinine est extraite de la racine du quinquina, petit arbustre que l’on trouve en Amérique du Sud ou en Afrique.

Les secrets de production 

« Sourcer des matières premières de qualité. Sur les trois eaux de source locales, nous avons choisi celle qui a le plus de propriétés de fixation des arômes. Pour les arômes naturels, nous avons trois fournisseurs à Grasse, la capitale du parfum, afin de sélectionner les meilleurs profils aromatiques. Nous prenons le plus grand soin à les choisir (comme par exemple le citron vert de cuba, la lavande des Alpilles, etc.).  Nous avons ensuite travaillé autour de trois axes : - l’amertume pour qu’elle soit maitrisée et modérée - pour qu’on puisse aussi consommer nos tonics seuls avec plaisir. – la sucrosité,  nous utilisons un sucre de canne biologique pour un meilleur rendu mais nous en ajoutons que très peu pour ne pas faire disparaître les arômes. Résultat, notre tonic est moins calorique que la moyenne. – la finesse des bulles, nous sommes très fiers des fines bulles, serrées et nombreuses, qui deviennent dans un sens, la signature ARTONIC !. » explique Marion Duband avec enthousiasme.

Le choix de Bonjour Le Bon

A Cognac, le tonic et les sodas Artonic ont trouvé une place de choix et à juste titre. Saluer cette initiative locale est certes importante, mais c’est avant tout leur savoir-faire et l’expertise qu’ils ont mis à profit pour un soft que nous mettons à l’honneur…mais quel soft ! Une précision dans les assemblages, un équilibre parfait des goûts, la finesse des bulles font de cette petite bouteille une boisson d’excellence. 

À la rencontre des producteurs

Marion Duband nous répond :

Votre vision du métier aujourd’hui 

Il y a de plus en plus de place à la créativité et à l’innovation ! La cocktailerie vit de beaux jours, l’offre est de plus en plus large et qualitative. On ressent aussi le souhait de mieux consommer qui pousse les producteurs à mieux produire…

Votre plus grande Fierté

Promouvoir notre région parce qu’on n’y fait pas que du Cognac ! Sublimer des cocktails tout en respectant le travail des maîtres de chai de nos maisons spiritueuses. Et au-delà des professionnels, toucher le grand public.

Vos challenges 

Développer un réseau vers l’export. Nous allons également lancer une Ginger Ale et une Ginger Beer, pour compléter notre offre  et proposer la mallette parfaite du barman, pour tous types de cocktails.

Deux questions sur votre calendrier

Nombre de jours de travail sur l’année ? Nous sommes des entrepreneurs, les weekends sont aussi aléatoires que les vacances… On en est au début du projet, on ne peut pas se louper, même si on s’octroie une petite semaine de temps en temps. 

Moment préféré de la journée? J’aime bien le soir, ça me calme. La nuit je peux parfois être en pleine réflexion en pensant à des projets marketing ou partenariats!

Et si on vous demandait…

Votre dicton ou adage:  « La créativité, c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser. » Mary Lou Cook.

Votre passion: la gastronomie

Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes: D’y croire, de s’accrocher à ses rêves et d’être pugnace !

Découvrir les produits de ce producteur