Nom des exploitants

Laurent Reverdy

Nom de l’exploitation

Domaine Reverdy-Ducroux


Type de production

Viticulteur

Ville

Verdigny


Département

Cher (18)

Date de notre dernière visite

26/11/2019


Score pilier agro-écologique

60

Score pilier socio-territorial

83

Description du lieu

À quelques kilomètres du charmant village de Sancerre qui donne l’appellation à ce fameux vin, sur la rive gauche de la Loire, entouré de jolies collines, le domaine Reverdy-Ducroux domine le vignoble…

Vignoble Reverdy-Ducroux, pinot noir et sauvignon

Historique de la production

Vignerons depuis 14 générations, et de père en fils, les Reverdy ont suivi l’évolution de l’histoire du vin. Avec l’essor des moyens de transports dans les années 60, les vignerons du Sancerrois ont commencé à exporter au-delà de la région : Paris dans les années 70 puis outre-Atlantique. Aujourd’hui, 60% de leur production est exportée, 40% est dédiée au national et aux restaurants de la région. Laurent Reverdy a repris en 1994 le domaine de son père et ils travaillent toujours main dans la main. Avec l’espoir de transmettre à la prochaine génération…

Barriques Sancerre Vignoble Reverdy-Ducroux

Les secrets de production

De jolies vignes et une date de vendange bien précise ! « À 2-3 jours près, on peut tout rater. Si on anticipe trop, le fruit aura trop d’agressivité, il aura des notes citronnées, avec une aromatique très verte, mais si on tarde trop, le vin montera trop sur les alcools » explique Laurent Reverdy…

Chai Domaine Reverdy-Ducroux

Le choix de Bonjour Le Bon

Beau domaine de centre Loire où sauvignon et pinot noir sont les cépages emblématiques du sancerre.


Laurent a le souci du détail à toutes les étapes, la très fine connaissance de la vigne et du vin, du terroir, et la maîtrise technique avec une installation de vinification à la pointe de la technologie.  

Une belle balade à travers leurs différentes cuvées vous prouve à quel point le travail parcellaire et les différents styles de vinification peuvent avoir une interaction sur le goût et la structure du vin et cela à travers un regard depuis quatorze générations. 

Chai Domaine Reverdy-Ducroux Sancerre

À la rencontre des producteurs

Laurent Reverdy nous répond…

Votre plus grande fierté

Le succès de nos vins, d’être reconnus. Donner du plaisir aux gens et d’avoir des clients fidèles. 

Une bonne réputation

Nos vins de Sancerre ont la réputation d’être frais et fruités. Ce que l’on sait moins, c’est qu’ils peuvent être mis en cave et débouchés quelques décennies plus tard… Car c’est aussi un vin qui devient intéressant au fil du temps.

Le vin en héritage

La famille est assez avant-gardiste, et a toujours été à la pointe des techniques. L’héritage de ces expériences passe de génération en génération. 

Les 3 questions sur votre calendrier

  • Le rythme des saisons : Contrairement à ce qu’on pense, on a du travail dans les vignes et à la cave toute l’année ! La taille de la vigne a lieu en hiver, au printemps, on prépare les vignes. Tandis que le nouveau millésime commence à s’élaborer, on finit les fermentations et on va pouvoir dessiner le millésime jusqu’au mois de février. Au printemps, à l’éclosion des bourgeons, on commence à voir les grappes se dessiner, on devine le potentiel de la récolte, mais il faut attendre la fleur de juin pour être sûr. En avril-mai, on mise tout sur la sécurité du végétal, très sensible. On attache, on fait éventuellement des traitements -qu’on minimise au maximum. Comme dans un jardin, il faut éviter la concurrence des mauvaises herbes. La récolte a lieu fin août, on élimine alors les vilaines grappes pour optimiser le millésime. Enfin, la mise en bouteille se fait au dernier moment pour garder le maximum de fraîcheur. 

  • Nombre de jours de travail sur l’année ? Non-stop. On a 10 personnes en permanence toute l’année sur le domaine. Et la chance d’avoir deux générations en même temps, avec mon père, à la retraite, mais qui surveille son outil de travail car il connaît le métier sur le bout des doigts. On est plutôt attaché à nos terres, alors, on part très peu de temps, en général pour la 3ème partie du métier : communiquer. Aujourd’hui, nous avons une sacrée notoriété, alors les gens viennent à nous. On part une dizaine de weekends dans l’année pour nos ventes, et on prend une journée de plus pour visiter le lieu. 

  • Moment préféré de la journée : Partir dans les vignes

Et si on vous demandait

  • Votre dicton ou adage : On emprunte la terre à ses enfants
  • Votre passion : Le vin et la gastronomie
  • Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes : Restez humble et acquérez de l’expérience !

Découvrir les produits de ce producteur