Nom des exploitants

Isabelle Charaudeau

Nom de l’exploitation

Ferme de Tessec


Type de production

Volailler

Ville

Chauvigny - Vienne (86)


Département

Vienne (86)

Date de notre dernière visite

25/11/2019


Score pilier agro-écologique

80

Score pilier socio-territorial

70

Description

À 25 km de Poitiers et à quelques kilomètres de Chauvigny, Isabelle Charaudeau exploite depuis 2008 une production raisonnée de volailles fermières qui gambadent dans un parcours adapté de 5 ha, entouré de forêt et de champs de céréales. Élevés, abattus et transformés à la ferme, ses volailles sont vendues dans 4 marchés par semaine, dans la région. 

Volailles Ferme de Tessec Vienne

Historique

À 23 ans, en 2008, Isabelle, magasinière vendeuse en pièce auto, décide de changer de métier. Après tout, son père est agriculteur, son mari est dans le commerce de paille et fourrage, pourquoi pas la volaille ? Elle se lance dans l’aventure sur sa terre natale et compte aujourd’hui entre 2500 et 4000 volailles en permanence sur la ferme de Tessec.

Ferme de Tessec à Chauvigny en Vienne

Les secrets de production

« Du temps, de la patience et des bonnes choses. Il faut laisser aux volailles le temps de grandir à leur rythme, je ne suis pas certifiée bio mais je suis (très) raisonnée. » Isabelle produit elle-même les céréales qui nourrissent ses animaux (blé, maïs, et féveroles), avec quelques aliments non médicamenteux et non OGM, et abat ses volailles (poulets, pintades, poulardes, dindes, canards, chapons, oies) à partir de 120 jours minimum. 

Isabelle Charaudeau nourrit ses volailles Ferme de Tessec

Le choix de Bonjour Le Bon

La durée de l’élevage est le premier facteur de qualité, Isabelle l’a bien compris. En proposant un minimum de 100 jours (tous les labels tournent autour de 80 jours), elle défend une qualité incomparable. Maîtriser l’élevage et l’abattage sont des prérequis à notre sélection et c’est un savoir-faire qu’il faut préserver.

Poules de la ferme de Tessec

À la rencontre des producteurs

Isabelle Charaudeau nous répond…

Votre plus grande fierté

Quand mes clients me disent que mes volailles leur rappellent celles qu’ils mangeaient petit, celles de leur maman… C’est gratifiant !

Sa vision du métier

Je ne suis pas très optimiste surtout en tant qu’indépendante. Je ne fais pas partie d’une coopérative et ça devient de plus en plus dur. Et pourtant il y a de la demande… C’est tout le paradoxe !

Le luxe du temps

J’essaie de transmettre le goût, une certaine valeur des choses, de prendre le temps de faire les choses. On ne peut pas aller plus vite que le rythme des animaux. Il faut prendre le temps de produire, il faut arrêter de faire tout et n’importe quoi et d’empoisonner les gens.

Les 3 questions sur votre calendrier

  • Le rythme des saisons : Le lundi, c’est la découpe des volailles, la transformation en saucisses, filets et escalopes. Mardi, c’est jour de marché, et l’après-midi, on attrape les volailles (2H30 en moyenne d’exercice) pour l’abattage du mercredi, suivi par la découpe. Vendredi et samedi, jours de marché et le dimanche est plus calme…

  • Nombre de jours de travail sur l’année ? Les pauses sont obligatoires ! Je pars une semaine minimum par an.

  • Moment préféré de la journée : Le matin quand je suis avec mes volailles

Et si on vous demandait

  • Votre dicton ou adage : Faire du bon !
  • Votre passion : Natation
  • Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes : Faites ce que vous aimez

Découvrir les produits de ce producteur