Nom des exploitants

Marion Breteau et Damien Sneessens

Nom de l’exploitation

Ferme de Rifardeaux


Type de production

Céréales et Légumes secs

Ville

Nérondes


Département

Cher (18)

Date de notre dernière visite

21/01/2020


Score pilier agro-écologique

67

Score pilier socio-territorial

85

Description

Au cœur du Berry, entre Bourges et Nevers, entre vastes plaines et bocage, Marion Breteau et Damien Sneessens cultivent une terre riche et variée. Leur production fermière se concentre désormais sur les céréales et légumineuses : quinoa, lentilles corail, petit épeautre, pois cassés, etc. Le couple compte aussi un troupeau de 70 vaches dans la ferme familiale de 200 hectares.

 

Historique

Marion et Damien se sont rencontrés sur les bancs de l’école d’ingénieurs agricoles à Toulouse. Diplômés en 2011, ils travaillent pendant 3 ans « à l’extérieur ». En 2014, Damien reprend la ferme de ses parents dans le Cher, et Marion le suit un an plus tard. La ferme compte déjà des céréales et un élevage bovin-viande mais l’objectif du jeune couple est de diversifier les cultures, gérer la vente des produits, de se développer. En 2015, ils sèment les 5 premiers hectares de quinoa. « On avait suivi des cours en Slovénie sur les cultures alternatives pour la santé et ça nous a marqué. Nous avons fait des recherches en essais de culture, trouvé un process pour dépelliculer la graine – ce qui nous a pris du temps. Nous avons cherché des semences, nous sommes partis au Pérou pour voir comment ils travaillaient et notre première récolte s’est très bien passée. En fait tant que la graine de quinoa a sa pellicule saponine, c’est comme une défense naturelle de la plante - qui repousse les rongeurs, les insectes, et a un effet fongicide - qui du coup nécessite peu voire pas d'intrants chimiques au champ comme au stockage. » Depuis en 2018, ils vendent en gros à des entreprises industrielles françaises, tout en développant leur propre marque, Sa Majesté La Graine, avec les magasins en vrac et aujourd’hui avec Bonjour Le Bon. « Pour d'autres graines, par contre, nous sommes amenés à travailler avec des agriculteurs partenaires à qui l’on rachète le stock. C'est le cas pour le lin brun, les lentilles vertes et les pois chiches. Le chef Romain Meder au Plaza Athénée est en train de faire des essais avec notre lentille corail et notre amarante noire - une autre graine que l'on met en route. »

 

Les secrets de production 

« Faire du fermier mais de qualité supérieure avec les valeurs qui nous sont chères : authenticité, transparence, traçabilité, territoire, origine France. La pureté des produits, la régularité, la qualité irréprochable sont tout aussi importants pour nous » estime Marion Breteau avec conviction.

Le choix de Bonjour Le Bon

La volonté de se diversifier et de se lancer dans des productions originales ne pouvaient que retenir notre attention. Quelle énergie ils ont dû déployer pour réussir leur pari! Nous ne pouvions que les mettre à l'honneur. Ils nous réservent encore de très belles surprises. 

À la rencontre des producteurs

Marion Breteau nous répond : 

Votre vision du métier aujourd’hui  

Répondre aux attentes sociétales mais de façon constructive et avec pédagogie. Il faut recréer du lien car il y a un grand fossé entre la réalité de l'agriculture et ce que les consommateurs s'imaginent...

Votre plus grande Fierté 

D’avoir créé Berry Graines en 2017 et d’être entourés de 35 agriculteurs en 2019 et plus de 40 en 2020. C’est une filière du champ à l’assiette qui se développe et qui change des modèles actuels. C’est une façon pour nous de se réapproprier notre métier jusqu’à la vente finale du produit.

Vos challenges 

Le plus compliqué n’est pas de faire du tracteur mais de rester dans la course et anticiper. On est confrontés à des tas de démarches à mettre en place avec des tonnes de documents administratifs, il faut justifier de tout, tout le temps. Avec les banques aussi c’est compliqué dès qu’on sort d’un modèle classique, alors on a cherché des financements alternatifs et on a dû se débrouiller tout seul. On doit sortir du moule pour répondre aux attentes des consommateurs mais dès qu’on veut le faire, tout devient compliqué… 

 

3 questions sur votre calendrier :

Quel est votre rythme au fil des saisons ? Entre les cultures et les vaches, il n’y a pas de pause, éventuellement un petit creux à l’automne et début août. Le quinoa est une culture de printemps qui nous occupe encore après la période habituelle des moissons.

Nombre de jours de travail sur l’année ? Cela fait trois ans qu’on prend 5 jours de vacances par an et un weekend de temps en temps…

Votre moment préféré de la journée ? Quand on se couche !

 

Et si on vous demandait…

Votre dicton ou adage : Don’t worry be happy !

Votre passion : Damien, c’est le travail, je ne lui connais pas d’autres passions ! Pour nous deux, c’est le travail de la terre, le grand air, c’est récolter ce qu’on a semé, moi j’adore les chevaux – et l’équitation.

Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes : On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Découvrir les produits de ce producteur