Isabelle Boinot : le trait faim du graphisme contemporain

Isabelle Boinot : le trait faim du graphisme contemporain

L’illustratrice Isabelle Boinot est l’auteur de la signature graphique du site Bonjour Le Bon. Portrait d’une artiste inspirée et engagée.

Après une formation d’arts appliqués, Isabelle Boinot sort diplômée des Beaux-Arts d’Angoulême. Pour la jeune femme, il n’y a désormais qu’une voie, Paris. « Je n’étais pas prête du tout ! Je suis arrivée comme une bleue et c’était assez dur… Faire connaître mon travail a été très long. Je me cognais aux portes des éditeurs, rien ne fonctionnait, les gens ne me prenaient pas du tout au sérieux. Du coup, j’ai fait plein de petits livres autoédités en quelques exemplaires, que j’allais poser moi-même dans des librairies comme Le Regard Moderne dans le VIe arrdt. Ainsi, j’ai été repérée par des directeurs artistiques et j’ai commencé à travailler pour la presse, notamment pour Les Inrockuptibles, et je me suis créée une petite famille artistique. »

 

Dans la foulée, Isabelle Boinot crée un collectif de dessin avec quatre amis dessinateurs, « Frédéric Magazine », tout en multipliant les projets. « J’ai toujours voulu suivre mon chemin, j’ai besoin d’aller vers ce qui me plait et de suivre mon intuition. » Elle participe au dictionnaire du Petit Larousse en 2010, illustre un essai de Didier Ottaviani, « L’Humanisme de Michel Foucault », et son travail est régulièrement exposé dans des galeries en France et à l’étranger. Ce qui lui tient le plus à cœur ? Sa liberté. « Mon travail n’entre pas dans une case précise et ça peut faire vraiment peur… De mon côté, je n’ai pas envie d’être classée dans une catégorie. Ma richesse, c’est ma diversité graphique et mes centres d’intérêts. J’aime tester des choses très différentes. » 

illustrtion

Japonisme et gourmandise

Lorsqu’elle découvre le Japon, elle se découvre un certain nombre d’affinités avec la culture graphique de ce pays… « La découverte du Japon a changé ma façon de voir les choses, » avoue l’artiste. « J’ai rencontré des gens qui ont ouvert ma sensibilité aux arts culinaires et à l’artisanat, j’ai travaillé avec des cuisiniers en dessinant certains de leurs packagings, etc. Et très vite j’y ai fait des expositions, rencontré des gens et collaboré avec des lieux artistiques. Ça a libéré quelque chose en moi d’aller à l’étranger, car en France tout est très codifié. Il faut rentrer dans une case pour être identifié et crédible…  Les japonais n’avaient pas l’appréhension de la diversité de mon travail. Aujourd’hui, j’y vais toujours deux fois par an. » Elle édite régulièrement des livres de recettes dessinés (Mes recettes de fêtes, Mes recettes à emporter, Mes recettes pour le goûter, Les recettes de mes amis japonais, Editions Cambourakis), des guides de villes (Paris et Tokyo, Guide Subjectif en 53 adresses), des calendriers poétiques, des cahiers de dessins contemporains (Nicoptine, Prego, Sumimasen, L’ABC des stars). Actuellement, la jeune femme est en résidence à la prestigieuse Villa Médicis à Rome, où elle prépare un nouveau projet de livre autour du Japon, et plus particulièrement sur le thème des personnes âgées, un travail qui sera également suivi d’une exposition.

illustration

Humanisme et shopping responsable

Depuis le lancement du site, Isabelle Boinot est la signature graphique de Bonjour Le Bon. Un projet qui tombe pile avec son nouveau choix de vie, plus proche de la nature… « Après avoir passé 20 ans à Paris, je suis revenue à Angoulême l’été dernier. J’avais l’idée depuis longtemps de me retrouver au cœur des régions pour montrer tout ce qui s’y passe au niveau artistique et artisanal, et établir un pont culturel entre nos savoir-faire et ceux du Japon. J’avais envie de revenir à des gens qui « font » concrètement des choses – avec un résultat visible. Je suis très attachée à la nature mais je sais ce qu’il y a d’intéressant dans une ville, l’énergie des uns et des autres... J’ai voulu m’offrir la possibilité de vivre autre chose, d’avoir plusieurs points de vue sur le monde. » Echo du hasard ou de l’univers, c’est à ce moment-là que l’agence Anamorphée, en charge du graphisme et de la direction artistique du site Bonjour Le Bon, pense à Isabelle pour ce nouveau projet gourmet et engagé. « Bonjour Le Bon correspond tout à fait à mes centres d’intérêts actuels : comment, dans ce monde un peu dingue où on entend des infos terrifiantes sur ce que la nature humaine a engendré, on peut donner une valeur et un sens à la vie, rallier des gens qui prennent soin de celles des autres. Bonjour Le Bon, pour moi, c’est se recentrer sur des gens qui prennent position, qui passent à l’action à l’échelle locale pour faire avancer le monde, plutôt que d’en rester à la parole. C’est le socle de l’humanité et l’alimentation est le socle de l’humanité. C’est un projet hyper concret et encourageant ! »

illustration