Les meilleurs restaurants de cuisine végétale

Les meilleurs restaurants de cuisine végétale

Des restaurants font désormais le choix des légumes à la carte, sans pour autant être 100% végétariens. Découverte de 4 adresses parisiennes, 4 styles et 4 approches d’une nouvelle cuisine végétale

Découverte de 4 adresses parisiennes, 4 styles et 4 approches d’une nouvelle cuisine végétale.

Clover Green

Le tout premier restaurant de Jean-François Piège vient de fêter ses 5 ans. Ce restaurant intimiste a choisi la voix du végétal depuis plus d’un an, grâce à un menu 100% green qui vient compléter le menu de saison du restaurant. Les légumes retrouvent la lumière avec des plats comme le marengo végétal, des topinambours en fin velouté, des tourtes végétales, des ravioli ricotta aux herbes, etc. Menu déjeuner Green en 3 services à partir de 37 €, 58 € au dîner. 

Clover Green

5 rue Perronet Paris

www.clover-paris.com

Photo plat Clover Green

©Nicolas Lobbestael

L’Abattoir Végétal

Après sa cantine healthy à Montmartre, L’Abattoir Végétal compte désormais une seconde adresse à Saint-Germain-des-Prés, instagramable à souhait. Rive gauche, l’Abattoir Végétal est à la fois un bar à cocktails (et mocktails) au rez-de-chaussée et installée au 1er étage, la Table. Boissons végétales, infusions, pâtisseries et petites assiettes végétales avec option vegan sont au menu : Kaho Pad Sapparot (riz frit à l’ananas façon thaï), Baba Ganoush (caviar d’aubergines, grenade et citron), pain pita garni de patates douces rôties, crudités pistaches et yaourt végétal, Spritz au baie de Goji et litchi, Blue Moon (gingembre, sucre et lait de coco, poudre de clitoria aux bienfaits antioxydants), cet abattoir-là réconcilie la nature avec les citadins avec ses jolis plats colorés, sains et légers. Menu déjeuner en 3 plats, à partir de 17 €.

  • L’Abattoir Végétal - La Table
  • 9, rue Guisarde Paris 6
  • www.abattoirvegetal.com

Plat du restaurant l'Abbatoir Végétal

© Pierre Lucet Penato 

Polichinelle

Steve Burggraf, le fondateur flexitarien de Big Fernand et le pâtissier Christophe Michalak ont imaginé ce concept de buffet légumier qui se décline toute l’année à partir de productions de saisons issus de l’agriculture biologique ou raisonnée, et proches du restaurant. Les recettes sont, elles, entre les mains du chef Alexandre Marchon qui choisit ses aromates dans le potager urbain cultivé sans pesticide – 1500 m2 - situé sur le toit du restaurant. Ici pas de viande, ni de poisson, mais beaucoup d’imagination pour mettre les légumes à l’honneur : jus détox multivitaminés, Curry vert (chou-fleur rôti & navet laqué au miso bio, riz basmati de l’Himalaya, oignons frits), Pithiviers (au céleri rave & champignons bio, purée de butternut bio & confit d’oignons à l’anis, jus corsé), pâtes légumières, gratin et tempura de légumes, panna cotta légumière (au vinaigre & poivre de Timut, betteraves bio, jus de betteraves au café, amandes fumées & estragon), etc. Carte de cocktails 100% frenchie et des mocktails fruits-légumes. Menu entrée - plat à partir de 23 € au déjeuner. Le dimanche, brunch légumier, 49 €. 

Restautant le Polichinelle

Plat du restaurant le Polichinelle

Photo © Romain Gaillard

Alain Ducasse au Plaza Athénée

Lorsqu’Alain Ducasse a fait le choix de mettre légumes, céréales et poissons (de pêche durable) à l’honneur dans son restaurant trois fois étoilé au Michelin, Alain Ducasse au Plaza Athénée, l’onde de choc a été immense. Audace ? Folie ? Vision ? Il faut savoir se remettre en question, et Alain Ducasse est de ces hommes-là. Depuis 2016, dans son restaurant gastronomique de l’avenue Montaigne au sein du prestigieux palace, impossible de trouver un morceau de viande ! Le méga-chef appelle cela la cuisine de naturalité, autrement dit une « déclaration politique humaniste ». Alain Meder, le chef aux commandes, redouble d’imagination pour sa carte : les lentilles vertes du Puy se mêlent au caviar et à une gelée d’anguille, tout comme les pois-chiches des Hautes-Alpes. À côté des langoustines, Saint-Jacques, soles, homard, bar et Turbot, on redécouvre surtout la valeur des (bons) légumes : endives de pleine terre du Calvados, betterave à la flamme, courge maturée, chou de Milan, mais aussi baies, herbes et fruits : le cynorhodon se transforme en ragoût, les myrtilles en kéfir, les topinambours et salsifis retrouvent une place au premier rang, sous les spotlights. Un juste retour des choses. Enfin… Menu à 395 €

Plaza Athénée

Photo ©Pierre Monetta