Nom des exploitants

David Klockenbring

Nom de l’exploitation

Bioloklock


Type de production

Vergers et confitures

Ville

Montpezat


Département

47

Date de notre dernière visite

27/05/2020


Score pilier agro-écologique

88

Score pilier socio-territorial

89

Histoire

L’arrière-grand-père de David quitte l’Alsace pour le Lot-et-Garonne. C’est ici que tout commence. Sensible à l’homéopathie, il travaille la terre comme il pense la vie : ‘Si ce n’est pas bon pour la terre, ce n’est pas bon pour les hommes’. Ces vergers sont donc bio depuis quatre générations et en permaculture depuis deux générations. En reprenant l’affaire familiale, David, lui, a développé la partie transformation des fruits en confiture.

 

Les secrets de production 

« Ce qui fait notre succès à la dégustation c’est qu’on fait comme avant ! On prend une matière première de qualité, soit des fruits et du sucre artisanal, on n’ajoute rien d’autre. La texture, naturelle, est parfois un peu plus liquide que l’industrielle, mais on a un vrai goût de fruit. 

Nous produisons la quantité de fruits dont nous avons besoin et avons des partenariats avec des agriculteurs bio qui nous permettent de compenser s’il y a une canicule ou une mauvaise saison, » explique Manuel Lardeux.

 

Le choix de Bonjour Le Bon

Un Maître Artisan Confiturier qui travaille avec les fruits de son verger cultivé en permaculture. Lier un savoir d'excellence à des pratiques exceptionnelles où le vivant est roi, la sélection de ce producteur fut évidente et un exemple à suivre. 

À la rencontre des producteurs

Manuel Lardeux nous répond :

 

Votre vision du métier aujourd’hui 

Je suis atterré de voir les pratiques productivistes et machinistes ! Très heureux de voir que des gens arrivent à faire différemment. Nous avons une conscience aigüe du vivant. De nos jours, le vivant est contraint et souffre comme jamais. Avec nos méthodes, nous participe à la régénération de la biodiversité, nous faisons partie prenante d’un écosystème, nous ne sommes pas juste les profiteurs d’un système. 

  

Votre plus grande Fierté 

Faire vivre ce projet dans notre monde actuel… Voir ce projet exister, grandir et réussir à lui dessiner un avenir. Et choisir ses clients, un vrai luxe !

  

Vos challenges 

Réussir à convaincre nos clients ! Parfois, on a un peu le sentiment d’être des martiens ! Nos marges sont inférieures aux industriels qui participent à la destruction du monde. Notre projet est de participer à la sauvegarde de la biodiversité.

  

3 questions sur votre calendrier 

Quel est votre rythme au fil des saisons? L’hiver, les vergers sont sur la paille, au printemps, on finit la taille, puis il y a la partie désherbage et ensuite la préparation des cueillettes, la préparation du sol. Comme on n’a pas de traitement phytosanitaire, les arbres et plantes décident de tout… Ensuite, il y a la transformation des fruits frais, avec un boom en juin-juillet-août. Nous travaillons de façon artisanale. La préparation des fruits au sirop sont faits à la main, par exemple. Nous vendons aussi en direct sur les marchés.

Nombre de jours de travail sur l’année? Non-stop.

Votre moment préféré de la journée? Le moment où le soleil se lève, où la chaleur arrive sur les vergers. Et parfois, l’espace d’une pause consciente face à la plante, où l’on prend le temps de la considérer dans toute sa personnalité, unique, où l’on corrige, taille, et où on l’oriente vers l’avenir. Un moment où l’on réalise que notre métier a un sens.

 

Et si on vous demandait…

Votre dicton ou adage: Si on veut que le changement ait lieu dans 10 ans, il faut commencer de suite, parce que le processus prend du temps… 

Votre passion: vélo et cultures imaginaires (science-fiction, etc.)

Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes: Sortez-vous les doigts!

Découvrir les produits de ce producteur