Nom des exploitants

Bertrand Parrain

Nom de l’exploitation

EARL Parrain


Type de production

Eleveur de porcs Cul Noir du Limousin

Ville

St Dizier Masbaraud (23)


Département

Creuse (23)

Date de notre dernière visite

06/10/2020


Score pilier agro-écologique

Score pilier socio-territorial

Historique

Installé depuis 1989 comme producteur de bovins limousins, Bertrand Parrain a mis en place la vente directe depuis 3 ans. En mars 2020, il a mis en place un abattoir avec d’autres collègues agriculteurs. « Ça nous permet d’abattre, de découper, de mettre sous vide et de préparer les plats cuisinés et la salaison. Ça change tout, tant au niveau frais de transport que du bien-être animal. On peut être plus précis dans ce qu’on veut faire et surtout, on maîtrise notre production jusqu’à l’assiette du consommateur, » commente le producteur. Natif de la région, ce « vrai creusois », est rentré dans la société familiale de négoce autour de produits du sol, où il a été salarié pendant 10 ans avant de réaliser son rêve d’enfant:  Gérer sa propre ferme. 

  

Les secrets de production

« Il faut déjà produire de quoi nourrir les animaux, ça commence par-là! Comme ça, on sait vraiment ce qu’ils mangent! Ensuite, il faut leur laisser le temps de mûrir, dans de bonnes conditions, sainement, et puis continuer la chaîne jusqu’au bout, » explique Bertrand Parrain.

 

Le choix de Bonjour Le Bon

Tout est BON dans le cochon! Celui-ci est exceptionnel! Des pratiques exemplaires et une durée d'élevage très longue qui permettent d'obtenir une viande savoureuse et persillée! Certains le nomme le "Kobé" du cochon, vous comprendrez pourquoi à la dégustation... Bertrand est exigeant et bosseur. La qualité et la tradition sont ses 2 maîtres-mots et son esprit visionnaire lui permet autant de remettre à l'honneur une race rustique que de se lancer dans un projet abattoir et transformation proche de chez lui. Bravo!

À la rencontre des producteurs

Bertrand Parrain nous répond :

 

Votre vision du métier aujourd’hui

Elle a bien changé depuis l'époque où je me suis installé! Il faut être autonome le plus possible et valoriser la vente directe!

 

Votre plus grande Fierté

Vu qu’on passe les ¾ de son temps au travail, le but c’est de faire quelque chose qui nous plait et qui plaise, malgré la conjoncture actuelle… 

 

Vos challenges

Je suis à quatre ans de la retraite, alors mon challenge serait d’arriver à installer des jeunes à la ferme pour essayer de faire fructifier ce que j’ai commencé à faire. J’ai le projet de me lancer dans la production de poulets fermiers, je souhaite développer la vente directe avec comme objectif global le circuit-court, ce qui permet une bonne traçabilité pour les consommateurs. Car je ne vois pas d’autre issue pour sortir du système dans lequel nous nous trouvons… 

 

3 questions sur votre calendrier 

Quel est votre rythme au fil des saisons? L’automne correspond au début des vêlages, il faut se consacrer aux animaux, puis aux plantations de céréales. En hiver, on rentre les animaux pour les protéger du froid. Au printemps, notre travail est dans les prairies, il faut préparer les clôtures, etc. Puis aux beaux jours, le foin, les enrubannages, les moissons. Août et septembre sont les mois les plus calmes pour nous…

 

Nombre de jours de travail sur l’année? Les jours de congés sont plus faciles à compter… On essaie de prendre 8 jours de vacances en été. 

Moment préféré de la journée: A chaque saison ses plaisirs! L’hiver on est content d’être avec les animaux, l’été on est plutôt dans la nature, on s’occupe des cultures, c’est un métier varié et c’est ce qui fait tout son intérêt.

 

Et si on vous demandait…

Votre dicton ou adage:  Impossible n'est pas français!

 

Votre passion: Voyager

 

Si vous aviez 90 ans que diriez-vous aux plus jeunes: Continuez de porter le flambeau, mais installez-vous à plusieurs…

Découvrir les produits de ce producteur